Éclairage sur la dose

1
Sélectionnez vorte domaine d’intérêt
2
Détails du contact

Nous souhaitons répondre au mieux à vos attentes

Dites-nous comment vous aider

1
2
Détails du contact

La sécurité au premier plan

Dans la médecine moderne, les procédés d’imagerie constituent l’un des piliers du diagnostic. Le recours aux rayonnements ionisants présente cependant dans certains cas des risques difficilement estimables. Philips travaille par conséquent à l’élaboration de solutions intelligentes pour réduire l’exposition aux radiations des patients et des soignants.

 

Toute la problématique associée à la réduction de la dose est en effet de réduire l’exposition aux radiations tout en maintenant une qualité d’image acceptable et en améliorant en outre les résultats obtenus. Exploitant les technologies les plus innovantes sur la base du principe ALARA, Philips vise ainsi l’obtention d’une qualité supérieure par le biais d’une exposition réduite.

 

“Dans le cadre de la protection radiologique, un gramme de matière grise pèse bien plus lourd qu’une tonne de plomb !”

 

Au cours des 20 dernières années en Allemagne, le nombre d’examens TDM réalisés chaque année a plus que doublé. Par conséquent, en 2010, plus de 60 % des taux d’exposition aux rayons X dans le cadre d’examens médicaux étaient associés à la tomodensitométrie.

 

Au vu de ce développement et dans le cadre de son programme DoseWise, Philips a mis au point avec iDose une technique de reconstruction TDM d’un nouveau genre, qui permet une réduction absolument incroyable de près de 80 % de la dose de rayonnement émise pour une qualité d’image diagnostique intacte.

 

Une médecine personnalisée favorisant la réduction de l’exposition aux radiations

 

La période entre 1996 et 2010 a vu s’installer une tendance croissante de la dose annuelle moyenne de rayonnements diagnostiques par tête. En 2010 cette dose, qui avait atteint 1,8 millisievert, venait doubler la charge moyenne à laquelle était exposée une personne allemande, si l’on tient compte du rayonnement naturel à hauteur d’environ 2,1 millisieverts auquel est exposée la population d’Allemagne.

 

Philips promeut ainsi, dans le sens d’une approche d’imagerie centrée sur le patient, une adaptation individuelle de la dose de rayonnement nécessaire à chaque besoin diagnostique. Pour répondre à cet objectif, Philips a conçu iPatient qui permet, outre la saisie des indications cliniques, de prendre en compte l’habitus, l’âge, ainsi que d’autres facteurs physiologiques et anatomiques du patient.

Notre site s'affiche mieux sur la dernière version d'Microsoft Edge, Google Chrome ou Firefox.